• Une académie décimée

    Au cours du CTPA du mardi 18 janvier, nous avons pris connaissance de la façon dont le recteur entend ventiler les 72 suppressions d’emplois dans l’académie.

    Rappelons que l’académie accueille 0.8% d’élèves en plus à la rentrée prochaine, ce qui aurait du entrainer la création de 144 emplois pour maintenir le taux d’encadrement. rappelons également que ce taux d’encadrement est déjà parmi les plus faibles de France et que notre académie a perdu depuis 2003, 1776 emplois d’enseignants dans les collèges et les lycées (soit 10% des personnels).

    A la rentrée 2011 :

    => 10 emplois sont pris sur les services académiques où des enseignants travaillent aux fonctions de support de l’enseignement (IUFM, services de formation académique, ...).

    => 46 emplois sont créés dans les LP pour accueillir 1400 élèves supplémentaires du fait d’une augmentation technique des effectifs d’élèves liés à la réforme du bac pro 3 ans (accueil en première prof d’une cohorte d’élèves sortant de BEP et d’une cohorte d’élèves sortant de seconde prof)

    => 20 emplois sont supprimés dans les collèges de l’académie : 6 créations dans le 04 et 26 suppressions dans les autres départements : 12 dans le 84, 9 dans le 13, 5 dans le 05

    => 88 emplois sont supprimés dans les Lycées Généraux et technologiques.

    Cette forte ponction dans les Lycées Généraux et technologiques est la conséquence de deux éléments concomitants :

    1) le creux démographique que nous avons connu dans l’académie jusqu’à la rentrée 2009 (incluse) a été le fait de générations peu fournies qui sont maintenant scolarisées en Premières et Terminales.

    2) la création du tronc Commun en première va permettre de regrouper dans des mêmes groupes des élèves dont l’orientation est différente là où ils étaient scolarisés dans des divisions différentes avant la réforme (par exemple : avant la réforme, un lycée ayant deux premières S à 30, deux premières ES à 32, une première L à 20 pourra n’avoir plus que 4 groupes de Tronc Commun à 36 élèves).

    3) la création du tronc Commun va permettre de limiter l’attribution des heures de première chaire aux enseignants concernés.

    La mobilisation est nécessaire, dans les établissements, qui connaîtront demain soir leur projet de DGH, et au niveau académique, dans le cadre du rassemblement "1776 lumières pour l’académie" de mardi 18 à 17 h 30 sur le Vieux Port et des actions unitaires du samedi 22 janvier.

    « Numéro spécial mutations interDéclaration unitaire académique »

    Tags Tags : , , , ,